Non, non, non. Vous n’avez pas de colis en attente

avispassageVous connaissez l’excellent site Radins.com. Il publie ce mois-ci, grâce à Paolo Garoscio, un article très intéressant sur une technique d’arnaque encore souvent peu médiatisée, le faux colis…

Arnaque : vous avez un colis en attente (mais c’est faux)

Si la période de Noël est une période généralement faste où tout le monde achète et reçoit des cadeaux, c’est également la période idéale pour les escrocs qui tenteront de vous voler de l’argent. Et puisque bon nombre de Français commanderont sur Internet et se feront livrer, l’arnaque au colis en attente revient.

Vous (n’) avez (pas) un colis en attente

La technique est bien connue et revient régulièrement à la charge. Sauf qu’en cette année 2016, il semblerait que les arnaqueurs aient changé de méthode et, surtout, de manière de cibler les Français pour leur soutirer de l’argent. Le principe reste cependant toujours le même : vous êtes censé avoir un colis en attente.

L’arnaqueur vous prévient en effet qu’un paquet a été livré dans un point de collecte ou que vous ne l’avez pas récupéré lors du passage du facteur. Il vous demande donc d’appeler un numéro de téléphone qui commence, vous l’aurez compris, par 08. Le numéro est surtaxé, l’appel vous sera facturé entre 80 centimes et 3 € et, bien évidemment, personne ne vous répondra. Soit on tentera de vous faire patienter pour faire grimper la note soit vous tomberez sur un message préenregistré vous demandant de rappeler plus tard. Mais le mal est fait et vous venez déjà d’être arnaqué.

Téléphone, courrier et maintenant les mails

Ces arnaques aux faux colis et aux numéros surtaxés sont courantes et plus vraiment neuves. Certains escrocs vont jusqu’à déposer un faux avis de passage dans votre boîte aux lettres, d’autres vous laisseront un message sur votre répondeur téléphonique et, désormais, il semblerait que les boîtes mails soient également visées.

Naturellement, les arnaqueurs prennent les codes et les noms des principales entreprises de livraison de colis, comme Colissimo ou Chronopost, pour vous faire tomber dans le panneau. Prenez garde… et n’oubliez pas, en cas de doute, de toujours appeler un numéro officiel pour confirmer ou infirmer la présence d’un colis à récupérer… et de ne pas rappeler à l’aveugle les numéros qui vous ont été donnés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire