Les Soldes, mais pas les yeux fermés !

Nous relayons ici l’article de Hortense Nicolet paru dans l’excellent Figaro Madame.

Voici quelques conseils de dernière minute pour déjouer les arnaques les plus courantes et pouvoir vraiment faire de bonnes affaires.

L’arnaque classique

La plus courante est celle de l’augmentation du prix de référence de l’article, le prix de référence étant le prix sur lequel est calculée la remise. Cette augmentation est difficile à repérer sur les pièces à bas prix. Mais elle concerne surtout les articles de luxe ou d’électroménager. Le principe est simple : on fait gonfler le prix de référence avant la période des soldes pour faire croire à une remise plus importante qu’elle ne l’est réellement, voire rendre l’article plus cher avec remise qu’avant les soldes. Pour ne pas tomber dans le piège, veillez à vérifier le prix de votre produit avant les rabais afin de vous assurer qu’il est bien moins cher qu’avant !

L’arnaque hors-la-loi

Il est tout simplement illégal d’appliquer le principe du « ni repris, ni échangé » si vous vous rendez compte qu’il y a un trou béant dans la robe que vous venez d’acheter. Le gouvernement est formel : « La mention « ni repris, ni échangé pendant les soldes » est abusive. En cas de vice caché, le vendeur est dans l’obligation soit de remplacer l’article soit de le rembourser. S’il n’y a pas de vice caché, le commerçant n’est pas tenu juridiquement de procéder à l’échange ou au remboursement, mais il peut le faire à titre commercial. » Bon à savoir : cela s’applique également pour les sites de ventes en ligne.

La calculée

Il arrive parfois qu’une enseigne vous annonce un pourcentage sur un article mais en applique un autre. Vous avez abandonné les maths à la fin de votre quatrième et n’arrivez pas à vérifier que le prix correspond bien au rabais annoncé ? Pas de problème. Vous trouverez diverses applications disponibles sur votre smartphone pour vous venir en aide. Sinon, voici un petit cours de rattrapage :

– Multipliez le prix initial de l’article par le pourcentage de rabais (20, 30, 40, 50…) ;
– Divisez ce résultat par 100 ;
– Soustrayez ce dernier résultat au prix initial de l’article et vous obtiendrez le prix post-réduction.

L’arnaque tape-à-l’œil

Moins 90 % sur l’électroménager ! Mais c’est merveilleux ! Vite, vite, je fonce m’acheter une nouvelle machine à laver. Eh bien non ! Pas de nouvelle machine, parce que les 90 % de réduction en question ne sont applicables que sur les cordons d’alimentation électriques pour gazinières. Attention à tous ces sites Internet qui attirent l’œil à coups de rabais extraordinaires et de couleurs criardes. Au final, vous risquez d’être déçue.

L’arnaque étiquetée

On est face à une arnaque lorsque ni le prix initial, ni le pourcentage de réduction, ni le prix final ne figurent sur l’étiquette.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire